Le naufrage de l'Erika

12 décembre 1999 : Le pétroliers Erika qui navigue au large du Finistère transportant 30000 tonnes de fioul lourd ( mazout non raffiné ) lance un appel de détresse. Le capitaine annonce que son navire pris dans une forte tempête est en train de faire naufrage.

13 décembre : L ' Ekira se brise en deux et laisse se déverser près de 10 000 tonnes de fioul . Une partie du bateau coulle dans 120 mètres de fond avec 20 000 tonnes de fioul dans ses soute.

15 décembre : la marée noire s'étend ; sous l'effet de la marée et de la tempête , elle commence a se diviser en plusieurs nappes de tailles variables .

Mais la gravité des marées noires ne s'évalue pas seulement en termes de quantité. Le fuel de l'Erika a tué plus d'oiseaux que l'Amoco Cadiz. Ce produit dit lourd piège tous les organismes vivants. Début mars, 62000 oiseaux avaient été ramassés, dont seulement 1500 encore en vie. Les espèces les plus rare, comme les plongeons, sont particulièrement touchées. Leur existence pourrait même être compromise.

 

 

Article de Nathalie Nicolas, parut dans Phosphore.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site